Festival L'Espagne des Trois Cultures

Mai-Juin 2016 – 15ème édition

La question de l’héritage des “trois cultures” en Espagne n’a cessé, à des degrés divers, d’être inscrite au sein de stratégies et d’enjeux idéologiques et politiques. On connaît la facilité avec laquelle l’Histoire est prodigue en généralisations, en idées reçues et en histoires officielles.

Pour autant, fallait-il reléguer cette fameuse “convivencia”, cette coexistence harmonieuse entre les différentes cultures qui composèrent l’Espagne pendant sept siècles, comme un mythe de plus ?

Nous vous devons un aveu.

Renoncer à évoquer dans une quinzième édition cette Andalousie heureuse, cette coexistence de l’Espagne des trois cultures, fut une idée qui a failli nous gagner.

Car nous ne pouvons pas fermer nos oreilles au fracas du monde ni nos yeux aux barbaries terroristes commises aujourd’hui chez nous en France comme partout dans le monde au nom de l’obscurantisme religieux.

Nous savons bien cependant que cette “Andalousie heureuse”, mythe ou réalité dont nous nous sommes tous bercés, cette “convivencia” idyllique entre Juifs, Musulmans (Arabes et Berbères) et Chrétiens ne doit pas être à tout moment brandie comme une solution aux problèmes d’aujourd’hui.

Aussi, à la réflexion, il nous est apparu, à Horizontes del Sur, que c’était un devoir de démocratie que de continuer à rappeler ce qui a été possible et cela d’autant plus fort que l’intégrisme religieux aujourd’hui entend renverser ces piliers de la société moderne que sont le respect de l’autre, la liberté de croire ou de ne pas croire, le plaisir de créer et d’être au monde.

Nous avons donc pensé que plus que jamais notre association se devait d’être l’écho d’un lieu et d’un temps privilégiés où la confrontation des arts et non des armes a laissé en héritage à l’Espagne une tradition culturelle diverse, multiple, métissée dont la modernité demande à être encore revisitée.

C’est parce que nous voulons rester vivants c’est-à-dire continuer à rire, à danser, à bien manger et à bien boire que nous avons aimé célébrer l’art de Don Quichotte et de Cervantès pour enchanter le monde, mais aussi la musique de leur temps, sans oublier la musique arabo andalouse, le flamenco, les saveurs culinaires mêlées des trois cultures, le théâtre, le cinéma et même la réflexion savante.

Nous nous réjouissons de pouvoir nous appuyer sur les initiatives conjointes du Centre Culturel juif de Marseille Edmond Fleg, de l’Espace Franco-Algérien PACA-Méditerranéen (EFAPACAM), du festival Massilia Flamenco et de l’Instituto Cervantes de Lyon.

Merci à notre partenaire de toujours la BMVR de l’Alcazar auquel cette année se sont joints le théâtre Toursky, la Villa Méditerranée / AViTeM et l’Hôtel de Région sans oublier nos lycées partenaires, le Lycée Saint Charles, le Lycée Thiers, et le Lycée Lurçat de Martigues, associant ainsi notre fidèle public aux jeunes générations dans la reconnaissance d’Al-Andalus.

Persistons donc ensemble dans cette exigence intellectuelle qui nous fait affirmer pour cette quinzième édition que l’Espagne des trois cultures n’est pas seulement symbolique mais exemplaire pour les temps présents.

Jocelyne Faessel
Présidente de l’association Horizontes del Sur

Pin It on Pinterest

Share This